Industrie

La nouvelle Bujumbura, centre industriel pour le Burundi

Le plan industriel 2045 a pour objectif de créer plus d’un million d’emplois dans le secteur industriel dans l’ensemble de la GVdB. Ces emplois sont concentrés dans la nouvelle ZES au Nord dans le Hub logistique multimodal situé à proximité de l’aéroport de Bujumbura.

Afin de renforcer les échanges commerciaux au Burundi, les industries présentes sur le site sont classés comme des industries lourdes axées sur la fabrication, les industries légères non polluante, la logistique et l’entreposage.

Le gouvernement vise à créer de nombreux emplois qualifiés pour les Burundais.

Investir dans l'industrie
350 000

Emplois dans l’industrie lourde et la fabrication

580 000

Emplois dans les industries légères

65 000

Emplois dans le secteur du commerce et de l’entreposage

Schéma directeur du développement industriel vision 2045 Explorez la carte

Le développement de l'industrie à Bujumbura sera basé sur trois grands axes Logistiques/entrepôts et Industries lourdes et légères

Télécharger la fiche
Explorer le SIG

Logistiques/entrepôts

Envisagé pour être le centre logistique et commercial du Burundi, la GVdB fournira 577,1 ha d’entrepôts et de logistique alloués pour répondre à la demande croissante prévue dans ce domaine.

Cette catégorie couvre la logistique et les unités d’entreposage avec capacités de gros partielles, de détail et commerciaux. Reconnaissant le caractère indispensable de la connectivité à cette industrie, un nœud de stockage et de logistique est proposé à proximité de l’aéroport actuel, du port et de la future gare ferroviaire ; créant ainsi un grand centre logistique et de transport multimodal pour la nation.

Généralement situés à proximité des zones commerciales et à usage mixte, les distributions des unités stockées et logistiques ont reçu une contrepartie substantielle sur leur viabilité commerciale.

Industries lourdes

Industries légéres

2724 ha de terres sont proposés pour les industries légères qui fourniraient un emploi à environ 580 000 habitants.

Les industries légères sont principalement intégrées avec les deux centres industriels, d’abord avec le centre logistique à proximité du Quartier Industriel et avec la ZES à Bubanza. Les Industries légères ont généralement moins d’impacts environnementaux que les industries lourdes.

Par conséquent, des clusters d’industries légères supplémentaires ont été sauvegardés dans chaque arrondissement pour offrir des possibilités d’emploi locaux décentralisées dans la région métropolitaine. Cela permettra également de créer des emplois à proximité des habitations.

Cette catégorie couvre les industries légères non-polluantes comme les unités de fabrication de vêtements, unités de montage d’automobiles, les centres d’entreposage, les boulangeries, ateliers de réparation, les unités de mélange de café, les usines de transformation de thé et de café et d’autres petits groupes de PME.

Industries lourdes

Industries lourdes

Les industries générales sont prévues très loin des peuplements résidentiels via un tampon de végétation ou d’activités non résidentielles pour atténuer la pollution et assurer des conditions habitables.

Environ 1 680 ha de terrains sont préservés pour les industries générales et lourdes. Outre la zone industrielle existante dans le Quartier Industriel trois autres zones industrielles générales sont proposées dans la GVdB, situées dans la périphérie nord de la ville. Sont compris dans cette catégorie les industries moyennes à lourdes, y compris les industries polluantes comme les usines chimiques, les usines de fabrication de pièces automobile, unités de fabrication textile, fabrication de produits domestiques, les usines de savon, fabrication de matériaux de construction, etc.

L’emplacement de ces zones industrielles est également influencé par la direction des vents dominants de Bujumbura de manière à minimiser les risques pour la santé des zones résidentielles environnantes. Les zones industrielles sont très bien reliées par les routes nationales et principales artères routières pour faciliter le transport efficace des marchandises.

Industries lourdes

Centre-ville

Avec une zone de plus de 2100 hectares, le centre-ville de la GVdB poursuivra son rôle en tant que noyau de la croissance économique, avec une concentration accrue de marchés, commerces, bureaux, usages mixtes, F&B, divertissement, etc. pour répondre aux besoins des résidents et des visiteurs.

Cette zone devrait accueillir 560 000 emplois d’ici 2045. Niché dans un endroit pittoresque au bord du lac, une promenade de bord de lac est conçue pour créer un point de repère du CBD, soutenu par un usage mixte le long de la périphérie du centre-ville.

  • La zone du bord du lac et du quartier Asiatique, Kabondo et certaines parties de la zone industrielle sont proposées comme nouveaux domaines d’expansion du CBD, qui répondra largement aux activités économiques tertiaires tels que bureaux et parcs d’affaires, caractérisés par le secteur du bord de lac panoramique et intégrés avec le divertissement, les fonctions récréatives publiques et F&B.
  • Il est envisagé de revitaliser Buyenzi en une zone à usage mixte pour soutenir le nouveau CBD.
  • Les zones culturelles et historiques du quartier Asiatique et du Centre-Ville seront conservées avec leur caractère architectural.
Centres Ruraux

Centre Régional

Le CR répond à l’objectif de décentraliser la métropole par la création de centres commerciaux distinctifs à l’extérieur du centre-ville pour offrir des possibilités d’emplois près des résidents. Illustré dans un concept de Ville Jumelle, le CR dans le Nord (287 ha et 265 000 emplois) répond à la demande industrielle avec la création d’une Zone Economique Spéciale, tandis que le CR dans le Sud (120 ha avec 132 000 emplois) mise sur ses riches ressources touristiques et s’établit pour être le centre des services de la GVdB.

Pour maximiser leur accessibilité, deux CR seront situés le long du corridor principal de transport en commun (VBSP) et servent de centres de transport en commun pour le BHNS et des navettes locales. Ils joueront un rôle essentiel en fournissant une destination unique de vente au détail, de bureaux et de divertissement dans la région.

  • Le CR dans le Nord (Gihanga) est proposé comme emplacement central stratégique pour desservir la nouvelle ZES proposée de la collline Mayaga et des arrondissements résidentiels de Gihanga, Buramata et de Bubanza.
  • Le CR dans le Sud (Kabezi) sera situé au bord du lac et intégré avec les attractions touristiques proposées et la ville existante.
Centres Ruraux

Centre de quartier

Les quartiers sont de petites communautés au sein de l’arrondissement et l’arrondissement est composé d’un certain nombre de quartiers avec de 30 000 à 50 000 habitants.

Les quartiers sont équipés d’un Centre de Quartier apportant des installations pour les besoins quotidiens des résidents à une courte distance de marche. Les installations comprennent des commerces, des épiceries, boutiques de tailleurs et de papeterie, soins, santé ainsi que d’autres petites affaires et services.

En plus de servir de marché local, il est proposé d’intégrer des centres communautaires (CC) au sein de chaque CQ. Cela favorisera un sentiment de communauté à travers des activités de groupes, de soutien social, de partage de l’information et d’autres fins.

Les équipements fournis dans les centres communautaires comprendraient une salle communautaire, une bibliothèque, des loisirs communautaires et des zones de loisirs, centres de soins pour enfants et personnes âgées. Les projets et activités de développement communautaire pourraient aussi être hébergés dans le CC.
Les parcs et terrains de sport sont prévus à proximité du CQ pour offrir des espaces ouverts pour les familles et les groupes communautaires pour interagir et jouer.

Centres Ruraux

Centre d’Arrondissement

Le centre d’arrondissement joue un rôle central dans le concept de développement d’un arrondissement compact et intégré.

Au sein de la zone de planification de GVdB, chacun des 14 arrondissements aura un CA intégré à un système de transport en commun, répondant à la demande commerciale découlant de l’arrondissement.

Pour mieux servir leur bassin de population, les CA sont stratégiquement situés dans le centre des arrondissements pour maximiser leur accessibilité. Contenant un mélange de commerces de détail, de bureaux et d’installations divertissement, le CA est également une source d’emplois locaux.

Les établissements au niveau d’un arrondissement, tels que la bibliothèque, l’hôpital, la mairie d’arrondissement, le parc de la ville et les espaces publics ouverts sont également établis pour renforcer son rôle en tant que noyau de l’activité.

Centres Ruraux

Développements à Usage Mixte

Les développements à usage mixte sont identifiés dans les zones et rues existantes à usage mixte ex. RN9, RN1, RN4, RN5, le centre-ville existant et les zones en bord de lac. Les nouveaux développements à usage mixte sont proposés dans le centreville et le long des berges pour renforcer le caractère existant et améliorer la vitalité de la ville.

Le développement à usage mixte peut inclure une grande zone de développement ou un seul bâtiment ; il combine des usages résidentiel, culturel, institutionnel, commercial, etc, où ces fonctions sont physiquement ou fonctionnellement connectées.

Largement utilisé comme un outil de revitalisation urbaine, la population vivant dans les zones à usage mixte assure l’activité et le dynamisme pendant les heures de service et les heures de repos.

Le développement à usage mixte de haute densité réduit la distance de marche entre la résidence et le lieu de travail en encourageant ainsi l’utilisation du système de transport public.
Les logements sont variés pour répondre à une démographie diversifiée, concept de l’usage mixte. Intégré dans le système BHNS, un tel concept est vital pour soutenir un développement plus durable de la GVDB

Centres Ruraux

Centres Ruraux

Les centres et marchés ruraux à petite échelle sont proposés dans les villes rurales de Mpanda, Ruyange et Kumugaruro pour répondre à la population relativement faible dans les peuplements environnants.

Ces centres fourniront des magasins pour répondre aux besoins quotidiens et agiront comme un point de rencontre et un espace d’interaction pour la communauté rurale. Il accueillera régulièrement les marchés, comme le marché des agriculteurs du week-end, pour vendre des produits fabriqués localement ainsi de promouvoir les industries artisanales, les arts et l’artisanat local.

Ces centres possèdent généralement des caractères d’espaces protégés souples qui permettent de multiples fonctions.

Centres Ruraux

bujumbura_aujourdhui

bujumbura_2045